Les expositions

Liens utiles

8e Biennale d’Issy

DU 17 septembre au 25 octobre 2009 au Musée Français de la Carte à Jouer, sur le thème « Mon Dieu, délivrez-moi du modèle », 45 artistes se questionnent sur l’essence de la création.

Read More



LES CARTES À JOUER AU PAYS DU SOLEIL LEVANT

17 décembre 2008 – 15 février 2009

Pour la première fois en France, deux grandes traditions de cartes à jouer japonaises sont révélées au public. La plus ancienne, d’origine purement japonaise, est celle des jeux d’assemblage avec notamment les Uta Karuta (cartes à poèmes) dont fait partie le « Jeu des cent poètes » (les plus grand artistes, d’Hokusaï au peintre japonais contemporain Bin Mutoh en ont réalisés) et les Iroha Karuta, destinées aux enfants qui nous font découvrir, tour à tour, le théâtre ou les épopées, les proverbes et les chansons populaires… La seconde, liée au monde des joueurs, est née sous l’influence européenne au XVIe siècle. Après la fermeture du Japon à l’Occident, elle tend vers l’abstraction. On parle alors de cartes Tensho, Unsun, Mekuri, Kabu et Hanafuda. Une histoire à laquelle la fameuse firme Nintendo n’est pas étrangère.  Apparues plus récemment, les « cartes à collectionner » avec héros issus de mangas et de jeux vidéo (Pokemon, Yu-Gi-Oh !) mais aussi jeux d’auteurs aux illustrations et aux règles inédites, confirment la grande inventivité des cartes japonaises jusqu’à aujourd’hui.

Plusieurs institutions publiques (Musée Guimet, Bibliothèque nationale de France, Musée de la Compagnie des Indes, Deutsches Spielkarten-Museum, National Museum van de Speelkaart de Turnhout en Belgique, Musée Suisse du Jeu, Miike Playing-Card Memorial Museum d’Omuta …) et collectionneurs privés ont prêté leur concours à ce projet. Un catalogue a été édité (en vente à la boutique du musée).