Quand Derain fait danser les cartes

OAuthException: Error validating application. Application has been deleted.

27 avril – 10 juillet 2016

Quatre costumes de cartes à jouer – joyaux des collections du Musée – sont au cœur de cette exposition qui aura lieu du mercredi 27 avril au dimanche 10 juillet 2016. Conçus par le peintre André Derain pour La Boutique fantasque (1919), ils nous entraînent dans le monde fascinant des Ballets russes de Diaghilev. Vernissage mardi 3 mai à 18h30.
Seront également présentés: des maquettes et illustrations de Derain, un beau portrait de ce dernier par Picasso, des cartes à jouer, des correspondances inédites, des programmes, des partitions, des revues et ouvrages précieux, des photographies, des extraits de films et de musique…

Célèbre compagnie de ballet créée en 1907 à Saint-Pétersbourg, active à Paris dès 1909, les Ballets russes se sont attachés les plus grands peintres de l’art moderne, parmi lesquels Utrillo, Braque, Delaunay, Matisse, Picasso, Derain… En 1919, Serge de Diaghilev sollicite ce dernier pour réaliser décors et costumes de La Boutique fantasque, ballet en un acte chorégraphié par Léonide Massine sur une musique de Rossini orchestrée par Respighi.

Autour de ces costumes de rois et reines de cartes – quelque peu miraculés d’une histoire mouvementée, et redécouverts par le musée à l’issue d’une enquête pleine de péripéties – seront présentés d’autres costumes du ballet, des maquettes et illustrations de Derain, un beau portrait de ce dernier par Picasso datant de 1919, la famille des cartes (16e -19e siècle) à l’origine de ces costumes, des correspondances inédites, des programmes, des partitions, des revues et ouvrages précieux, des photographies, des extraits de films et de musique…

L’exposition montrera aussi le surprenant intérêt de Derain pour les cartes à jouer en général : source d’invention comme motif et comme modèle de technique ancienne, mais aussi sujet de recherche sur le symbolisme. Elle témoignera enfin du minutieux et long travail qu’a représenté la restauration de ces quatre costumes.

 

Afin de compléter cette présentation, diverses animations et manifestations sont proposées : conférences, ateliers de création de costumes, ateliers de danse, Nuit des musées, projection…

Cette exposition a reçu le soutien de grandes institutions telles que le Victoria & Albert Museum et le Royal Opera House / Covent Garden, de Londres, la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, le Centre national du costume de scène / Opéra national de Paris, le Musée Picasso… De même, quelques collections particulières parmi lesquelles celle des petits neveux d’André Derain.